Lorsque que Nantes devient le Bruxelles d'un jour !

Expérimenter les négociations diplomatiques autour d'enjeux sociétaux ou géopolitiques, tel est l'objectif de la Simulation de décision du Conseil Européen des Licences Europe depuis maintenant 3 ans !
 

L'édition 2018 : Regenerative Medicines and Bioethics


Le choix de ce sujet permet à la fois de mettre en valeur l'émergence de cette activité de pointe dans la Région des Pays de la Loire et de faire écho à l'actualité : comment concilier les potentiels de développement médical et économique que représentent les médecines régénératives sur le plan curatif comme sur le plan de l'amélioration des performances humaines et les réflexions bioéthiques sur ce qui constitue l'Homme ? A l'aube d'une révolution médicale, quelle est la valeur du consentement sur le don de cellules souches adultes ? quels sont les seuils d'exploitabilité du corps humain ? Quelles autorisations accorder pour les techniques de modification du génome et comment, face à la rapidité du développement de ces méthodes sur les continents américain et asiatique, pourrait se positionner l'Europe ? C'est à ces questions, lancées à l'initiative des 22 Etats membres, suivies par 10 journalistes et 10 lobbyistes que tentera de répondre la réunion du Conseil Européen le samedi 7 avril 2018 à l'Hôtel de Région des Pays de la Loire (Téléchargez le texte négocié par le Conseil Européen lors de la simulation 2018 ).

En amont de cet exercice, le cycle de conférences a accueilli :

  • Pierre WEISS, Caroline LE GUINER, Maxime MAHE pour une présentation générale des Médecines 4R

  • Didier SCHMITT à propos de L’Europe et des questions de médecine régénérative

  • Aude MIRKOVIC sur Le statut juridique du corps humain

  • Paul-Lous WEIL-DUBUC, dans une conférence favorable à une approche politique de la bioéthique

  • Tuan NGUYEN, Laurent DAVID, à propos des Applications pratiques et économiques de la médecine régénérative

Cette année, la simulation de Conseil Européen, pilotée par Anne-Elisabeth Courrier et Marianne Lamour en collaboration avec Adrien Fauve et Philippe Perchoc, s'est enrichie d'une équipe d'enseignants-chercheurs de l'Université de Nantes relevant de différents horizons (Philosophie, Droit, Médecine, Pharmacie). Le Samedi 7 avril 2017, le texte négocié par les étudiants sera revu par Mme Clémence Thebault, Economiste de la Santé.

nullensemble Commission
hemicycle 1reunion compromis
hemicycle 2 reunion de travail lobbies
texte journalistsjournalists
votedelegation fontevraud
conf presse Commission logistique
accompagnateursdrapeauxgroupe

L'édition 2017 : Le numérique et la cybersécurité


L'édition 2017 de cet exercice de simulation est lauréate du PRIX PEPS (Passion Enseignement et Pédagogie du Supérieur) 2017. Bravo ! 
En savoir plus sur le prix PEPS


Les étudiants des Licences Parcours Europe (rejoints par d'autres étudiants de diverses formations à l'Université de Nantes) ont de nouveau été appelés cette année à se mettre dans la peau de Chefs d'États, de gouvernements, de lobbyistes ou de journalistes, pour parvenir, dans les mêmes conditions que le Conseil Européen, à rédiger un texte reflet d'une position commune.

Cette année ils se sont penchés sur la protection du citoyen européen dans le cyberespace. Pour être capable de négocier sur ce sujet, les étudiants ont assistés à des conférences thématiques :

  • Monsieur Paul DÜHR, Ambassadeur du Luxembourg à Paris, est venu exposer les marges de manoeuvre et les leviers dont disposent les États membres de l'Union lors de rencontres européennes ou internationales
  • Maxime CREPEL, Chercheur au Medialab Sciences Po Paris, a présenté l'URL qu'il a crée
  • Hettel VARIK, Counsellor for Economic Affairs, Permanent representation of Estonia to the UE, pour la position de l'Estonie
  • Romain LEDROIT et Damien NICOLAS pour le point de vue des journalistes et des hackers.

Ont également eu lieu les ateliers sur les techniques de négociation animés par Philippe PERCHOC, de l'Université Libre de Louvain, Adrien FAUVE de l'ANR FORCCAST Sciences-Po Paris, et Anne-Elisabeth COURRIER, à la direction des Licences Parcours Europe.

"Ce jeu de rôle permet à nos étudiants de jouer l'Europe, de se familiariser avec un dossier en quelques semaines, de se découvrir négociateur et de faire l'interface entre le monde professionnel et la formation." affirme Anne-Elisabeth COURRIER.

Le débat final a été lieu le Samedi 1er avril 2017 dans l'enceinte du Conseil Régional des Pays de la Loire :

L'édition 2016 : Biocarburants et mobilité durable


Le thème choisi pour cette édition 2016 était dans la continuité de la COP 21 et dans la prise de conscience toujours plus grande de la nécessaire protection de l'environnement : les biocarburants.

Les négociateurs en herbe ont été préparés à ce sujet grâce notamment aux conférences thématiques faisant intervenir professionnels, lobbies, laboratoires de recherche, ONG et experts extérieurs du secteur des biocarburants, parmi lesquels :
  • Caroline Rayol, Head of Club IAR do Brasil Responsible Bioenergy, biofuels and biogaz
  • Jean-François Rous, Directeur Recherche et Innovation, Groupe AVRIL,  Directeur de l'Institut Pivert
  • Armelle Lecomte, Chargée de Plaidoyer, Climat et Energies Fossiles, OXFAM France
  • Patrick Sadones, agriculteur, ancien membre de la Confédération paysanne, expert sur ces questions

Au terme d'une journée intense de débats, le samedi 2 avril 2016, les étudiants sont parvenus à un texte établissant la position de l'Union Européenne, relative à l'utilisation des biocarburants :

L'édition 2015 : la Politique spatiale européenne à travers le projet Galiléo

Les étudiants pendant la Simulation.
Cette première édition de l'exercice de Simulation avait été l'occasion pour les étudiants de rencontrer différents acteurs, tous concernés par le projet Galiléo :
  1. Jacques Miart, Administrateur à la Commission Européenne, DG Croissance
  2. Howard Nye, de l'Agence Européenne Spatiale
  3. Olivier Colaitis, Vice Président institutionnel d'Airbus DS
Après avoir croisés leurs points de vue, les étudiants avaient négociés le Samedi 21 mars à l'Hôtel de Région des Pays de la Loire. Des étudiants de première et deuxième année de Licence s'étaient également portés volontaires pour l'organisation logistique de cette journée.

La Licence Parcours Europe : une formation conçue pour favoriser l'interdisciplinarité

Cette Licence offre aux étudiants l'opportunité de travailler l'Europe sous un angle interdisciplinaire. "L'innovation de cette licence ne réside pas uniquement dans ses méthodes d'enseignement et sa pédagogie, explique Anne-Elisabeth Courrier, à la direction des Licences Europe. On la trouve dans l'architecture générale et les contenus, grâce à la mixité des profils étudiants qui font de ce cursus, une formation hybride et unique en France."

Les étudiants des Licences parcours Europe sont effectivement inscrits pour les uns, dans une licence d'Histoire, de Droit, de Philosophie ou encore de Langues (Allemand ou Italien). Ils complètent leur cursus disciplinaire par des cours du parcours Europe : héritages, acteurs de l'Europe, défis et valeurs... L'Europe est abordée par différents prismes pour consolider la culture générale des étudiants, complétée par des mises en situation professionnelle, comme la simulation de décisions européennes ou encore les stages intégrés au cursus.

Contrairement à des formations en Institut d'Études Politiques ou en classes préparatoires, nos étudiants disposent d'un véritable ancrage disciplinaire avec, au terme de trois ans de formation, un sens de l'innovation et de l'adaptation.

Anne-Elisabeth Courrier